Le domaine

Lové au fond de l’anse de Paimpol, entre la presqu’île de Guilben et la pointe de Kérarzic, le domaine de Beauport se déploie de part et d’autre des rives du Correc, sur plus de 100 hectares de milieux maritimes et terrestres.


Territoire fécond, il présente une remarquable diversité d’habitats naturels répartis en deux entités distinctes : l’une littorale, l’autre continentale. Falaises, grève rocheuse, vasière, prés-salés et marais bordent les rivages d’une ancienne abbaye prémontrée érigée au 13e siècle tandis que bois, ruisseaux et étangs structurent l’intérieur des terres.

Poldérisées un temps pour gagner sur la mer de précieux espaces à cultiver, les terres du sud retrouveront peu à peu, après la rupture de la "digue des marais", leur influence naturelle. Dès lors, cultures et pâturages retourneront progressivement à la grève et à la roselière.

Sublime témoignage d’une union séculaire entre les hommes et la nature, le domaine de Beauport est de ces lieux où le divin semble s’être matérialisé en entrelacs de pierres taillées et de végétation.