Exposition 2014

Préserver, partager la sensibilité des lieux, penser le rapport Homme-Nature : telles sont les trois valeurs qui nous guident dans la gestion et la valorisation de Beauport.

L’abbaye et son domaine mêlent histoire culturelle et naturelle, histoire religieuse et laïque. Les expositions présentées à Beauport s’inscrivent dans la pluralité de ces regards.

C’est le paradis !

Pour la deuxième année consécutive, l’exposition temporaire s’est attachée à mettre en avant le dialogue entre l’homme et la nature. Elle est présentée dans la salle au Duc, salle voûtée du XIIIe siècle.

Le paradis est un mythe, un concept religieux, un idéal, une utopie, un rêve de bonheur... et aussi une source d’inspiration sans cesse renouvelée pour de nombreux artistes car l’image du paradis a évolué tout au long de notre histoire.

Le mythe du paradis s’est fondé sur des éléments majeurs écrits dans le texte fondateur de la Bible. L’histoire des origines racontées par les premiers chapîtres de la Génèse constitue le commencement de l’histoire du peuple de Dieu. Le jardin d’Eden est ce paradis où l’homme et la femme vivent heureux en harmonie avec la nature. Dieu crée Adam et de la côte d’Adam sortira Eve, la « mère de tous les vivants ». Elle est aussi responsable de la désobéissance de l’homme qui a son tour croquera dans la pomme. L’épisode du Péché d’Adam et Eve est perçu comme l’origine des souffrances humaines. Le paradis perdu, rendu inaccessible depuis le péché originel, a entrainé une quête perpétuelle de retour à cet âge originel. Où se trouve le jardin d’Eden, ce lieu paisible et verdoyant où règne le bonheur absolu ?

Au cœur même de l’abbaye de Beauport, cette exposition a entrouvert les portes du paradis dans cet environnement naturel propice à la contemplation. Au fil des siècles, les chanoines ont eu soin de magnifier ce "petit coin de paradis". Car le bonheur ici-bas n’existe-t-il (quand même) pas ?